Les notes de Tunisie-Sénégal (0-2) Des héros et des zéros

Partagez avec vos amis!!! Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

 

Si le Sénégal a battu (2-0) la Tunisie, ce dimanche, c’est grâce à deux buts de Sadio Mané et Kara Mbodji. Mais les Lions doivent leur victoire aussi à un excellent Abdoulaye Diallo, leur gardien de but, souverain sur sa ligne. Contrairement à plusieurs de ses coéquipiers qui semblait tétanisés par l’enjeu et à court de fraîcheur physique.

senegal can 2K17

Abdoulaye Diallo : Aura été le meilleur Lion de Tunisie-Sénégal (0-2), la Caf en a fait l’«Homme du match». Serein, sobre, autoritaire et décisif dans ses interventions, avec deux face-à-face remportés, il aura énervé les Tunisiens et préservé le 2-0 des Lions.

Cheikh Mbengue : Souvent fébrile dans ses interventions et inexistant offensivement, il doit vite oublier cette rencontre et se remettre sur le droit chemin contre le Zimbabwe.

Kalidou Koulibaly : Semblait court physiquement. Décisif à certaines occasions, notamment dans les duels, il a été en-deçà de son rendement habituel.

Kara Mbodji : Intraitable dans les airs, le deuxième buteur des Lions a beaucoup gêné les attaquants tunisiens. Mais il a par moments manqué de concentration dans la surface sénégalaise et a failli marquer contre son camp sur un mauvais renvoi.

Lamine Gassama : Aura été l’un des meilleurs défenseurs sénégalais du match. Autoritaire défensivement, il a beaucoup contribué à l’animation offensive du jeu des Lions.

Gana Guèye : A eu du mal à servir de bouclier à l’axe des Lions et à apporter de la verticalité au jeu des Lions. Ses quelques partes de balles et fautes commises aux abords de la surface ont failli coûter cher au Sénégal.

Cheikh Kouyaté : En dehors de quelques incursions dans la zone tunisienne, dont celle qui a provoqué le penalty, il a été plus présent en défense qu’en attaque. A couvert plusieurs kilomètres, parfois de manière désordonnée. Était sur les rotules en cédant sa place à Pape Couly Diop (87e).

Ce dernier n’a pas eu le temps de faire parler sa clairvoyance. S’il était entré plus tôt, peut-être que Mame Biram Diouf, presque totalement sevré de ballons, aurait moins couru dans le vide.

Pape Alioune Ndiaye : Très présent dans la récupération, il a tenté de créer le surnombre en attaque. N’a pas économisé ses efforts. A été remplacé par Henri Saivet (72e), qui s’est employé davantage à conserver le ballon et le score qu’à faire parler sa technique et sa vision de jeu pour alimenter les attaquants.

Sadio Mané : Jouait souvent trop bas et en retrait ou latéralement. A montré beaucoup d’activités sans réussir à faire parler efficacement sa pointe de vitesse et sa capacité de dribble. A été sauvé par son but sur penalty.

Diao Baldé Keïta : Sa sortie pourrait surprendre plus d’un. Même s’il n’a pas marqué ou ne s’est pas créé des occasions nettes, il aura été l’un des meilleurs sénégalais de la rencontre en matière de créativité et de provocation (en dehors du gardien, bien sûr). Actif sur son couloir gauche, il a beaucoup harcelé la défense tunisienne par ses incursions balle au pied. A sans doute été « sanctionné » par son coach pour ses absences dans le repli défensif. A été remplacé par Ismaëla Sarr (61e), qui a failli inscrire le troisième but du Sénégal sur son premier ballon. Il sombrera finalement en attaque, courant dans le vide, sevré de ballon lui aussi.

Mame Biram Diouf : Semble manquer de repères en attaque et de fraîcheur. Conséquence de son temps de jeu rachitique et de son repositionnement comme arrière droit en club (Stoke City) ? On pourrait le penser. Tant il a manqué d’inspiration et de lucidité sur les rares occasions qu’il a eues. Circonstance atténuante : les milieux et ses coéquipiers en attaque ne l’ont pas aidé par des passes-caviar.

Source: senegal7.com

Khalifa Elhadji Momath Niass – Dinéji fm

Partagez avec vos amis!!! Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *