LEGISLATIVES 2017 – Une élection à double enjeu pour Khalifa Sall

Partagez avec vos amis!!! Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

C’est décidé. Khalifa Ababacar Sall et ses partisans présenteront leurs listes aux élections législatives de 2017. Ce, avec ou sans l’aval de la direction du Parti socialiste (Ps). Le maire de Dakar en a lui-même fait l’annonce au cours d’un entretien avec la télévision privée 2Stv. Il va même plus loin en indiquant que le Ps aura son candidat à la prochaine présidentielle. Mais en attendant 2019, les législatives représentent un double enjeu pour le secrétaire politique du parti de Léopold Sédar Senghor.

Khalifa Ababacar Sall franchit un nouveau pas qui risque de l’éloigner davantage de la direction du Parti socialiste (Ps) incarnée par Ousmane Tanor Dieng. Visiblement en colère face à ce qui arrive à ses lieutenants comme Bamba Fall et compagnie, le maire de Dakar dit à qui veut l’entendre que lui et ses partisans présenteront leurs listes aux élections législatives prévues au mois de juillet prochain. Il va même plus loin en indiquant que les socialistes auront un candidat à la présidentielle de 2019. Ce, avec ou sans le consentement de la direction du Ps. Khalifa Sall qui dit avoir le Ps dans les gênes promet que les visites qu’il a entamées à l’intérieur du pays vont se poursuivre.

C’est que les élections législatives de juillet prochain constituent un double enjeu pour le maire socialiste de Dakar. Le premier enjeu pour Khalifa Sall, c’est de profiter de ces échéances électorales pour installer ses propres hommes dans l’appareil Ps dont il aura besoin pour aller à la présidentielle de 2019. Pour ce faire, il pourra compter sur les frustrations qui vont naître des investitures de la coalition Benno Bokk Yakaar. Il est en effet certain que beaucoup de responsables socialistes qui jurent fidélité à Ousmane Tanor Dieng seront «oubliés» dans les investitures de la coalition au pouvoir avec l’Alliance pour la république (Apr) qui tentera d’avoir  le maximum de candidats à la députation. Ainsi, en plus des nombreux jeunes qui ont créé des mouvements pour le soutenir, Khalifa Sall pourrait chiper à Tanor de nombreux responsables qui ne cachent plus leurs frustrations dans le compagnonnage avec Benno Bokk Yakaar. Et une bonne participation aux législatives leur permettra de se positionner dans le combat pour le contrôle du Ps. D’ailleurs, il est souvent reproché à Khalifa Sall d’avoir perdu le contact avec la base. Ousmane Tanor Dieng étant plus présent que lui au niveau des comités et coordinations. Les législatives pourraient donc servir de tremplin au maire de Dakar afin de corriger ce manquement.

L’autre enjeu des législatives pour Khalifa Ababacar Sall, c’est de profiter de ces élections pour avoir une envergure nationale. Lui qui est présenté comme un homme politique dont l’envergure ne dépasse pas Dakar. Or, diriger une liste nationale aux prochaines élections lui permettra d’avoir son réseau au niveau national et de tester sa popularité en dehors de la capitale.

Source: Senegal7.com

Posté par Khalifa Elhadji Momath Niass

Partagez avec vos amis!!! Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *