«LE SENEGAL NE GARDE ABSOLUMENT AUCUN SENTIMENT AMER A L’EGARD DES PAYS FRERES ET VOISINS…»

Partagez avec vos amis!!! Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

Une semaine après le revers de son candidat à la présidence de la Commission de l’Union africaine, le lundi 30 janvier dernier, lors du 28e sommet de l’instance continentale à Addis-Abeba (Ethiopie), le Sénégal tourne définitivement la page. Mieux, notre pays ne garde absolument aucun sentiment amer à l’égard des pays frères et voisins qui n’ont pas voté pour le professeur Abdoulaye Bathily, malgré l’endossement de la candidature de ce dernier par la Cedeao. Le chef de l’Etat, Macky Sall, en fait l’annonce à travers la Rts hier, lors de la première cérémonie de l’année 2017 de levée des couleurs qu’il a présidée au palais de la République. Aussi a-t-il magnifié le travail de l’Armée sénégalaise pour le retour de l’ordre constitutionnel en Gambie.

Le chef de l’Etat, Macky Sall a présidé la première cérémonie traditionnelle de levée des couleurs pour l’année 2017 au palais de République hier, lundi 6 février. Cette solennité qui met en exergue le civisme et la citoyenneté, a été l’occasion pour le Président Sall, rappelant le sens de la cérémonie, de déclarer que le Sénégal a tourné la page de l’échec de son candidat, le professeur Abdoulaye Bathily, également le candidat de la Cedeao, à la présidence de la Commission de l’Union africaine (Ua), ce, une semaine après le vote lors du 28e sommet de l’Ua à Addis-Abeba en Ethiopie. Mieux, le Sénégal n’en veut nullement à ses voisins qui n’ont pas respecté leur engagement au sein de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao).

«On prend note de ce qui s’est passé à Addis Abeba. Mais je voudrais dire que le Sénégal ne garde absolument aucun sentiment amer à l’égard des pays frères et voisins de la Cedeao. Nous-mêmes, nous comprenons certaines situations parce que d’autres pays sont sur votre territoire, avec leurs soldats, et qui ont perdu plus de 100 soldats. On peut comprendre parfaitement le sens d’un tel soutien. Et, je pense que le Sénégal peut-être pourrait faire la même chose à leur place. Je crois qu’il faut tourner la page», a-t-il déclaré à la télévision nationale (Rts). Et d’ajouter que le professeur Bathily avait le meilleur profil pour ce poste. «Notre candidat, s’il était jugé simplement sur ses qualités et ses capacités, je pense n’aurait aucune difficulté. Mais il ne s’agit pas d’un concours, il s’agit du choix de pays souverains. Et, donc, il faut prendre la chose comme telle et tourner la page».

Selon le chef de l’Etat qui n’a pas manqué de magnifier le professionnalisme de la diplomatie sénégalaise, cet échec n’entame en rien la grandeur de cette diplomatie. Suffisant pour qu’il remercie les pays qui ont soutenu le Sénégal. «Je voudrais, au moment où je vous parle, après les résultats que nous connaissons, remercier quand-même tous les pays qui ont bien voulu voter pour notre candidat. Ce n’était pas suffisant pour qu’il soit qualifié, après trois tours de vote. Mais il faut les féliciter et les remercier puisque, en définitive, chaque pays a la souveraineté de son vote, mais chaque pays aussi a les raisons profondes qui peuvent justifier son vote à un moment donné», a expliqué le président Sall.

MACKY PRET A COOPERER AVEC BARROW…

Le rôle de l’Armée sénégalaise dans le dénouement heureux de la crise post-électorale et le retour à l’ordre constitutionnel en Gambie n’a pas été occulté. MackySall a salué l’engagement des Forces armées sénégalaises qui se sont illustrées de la plus manière. «C’est l’occasion pour moi, en ma qualité de chef suprême des Armées, d’exprimer toute ma fierté à l’Armée nationale qui a pris part à ces opérations de la Cedeao et de la Gendarmerie nationale, au-delà de l’Armée nationale, aux Forces armées sénégalaises qui ont donc participé dans la restauration de la démocratie en République sœur de Gambie», a-t-il dit.

Pour le président de la République, «cette volonté de tous les chefs d’Etat a fini par montrer que l’Afrique est assez mature pour prendre en charge ses contradictions et ses problèmes. Donc l’Union africaine ne s’est pas trompée en décernant à la Cedeao un trophée de reconnaissance pour la maturité et l’engagement avec lesquels, elle a pu, en interne, restaurer la volonté du peuple gambien», s’est-il réjoui. Toutefois, MackySall a réitéré l’engagement du Sénégal à coopérer avec le nouveau régime en Gambie dans le respect absolu de la souveraineté de ce pays frère. «C’est l’occasion pour moi de féliciter ce peuple, un peuple ami et frère, de féliciter encore une fois son président Adama Barrow et son gouvernement qui vient d’être mis en place et réaffirmer ici l’engagement du Sénégal à coopérer, dans le respect absolu de la souveraineté de la Gambie, à coopérer comme nous le faisons avec n’importe quel autre pays voisin du Sénégal», a-t-il garanti.

Sinesaloum.info

Partagez avec vos amis!!! Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *