Crise au PS: Tanor sort de son silence et recadre Khalifa Sall et Cie

Partagez avec vos amis!!! Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

Ousmane Tanor Dieng est revenu sur l’affaire du saccage du siège du Parti socialiste (Ps) et les remous qu’elle a entraînés, notamment l’arrestation de Bamba Fall et Cie estampillés pro-Khalifa Sall. Selon lui, la posture de la direction de son parti est motivée par le désir de situer les responsables de ces violences survenues le 5 mars dernier.

Le Parti socialiste va statuer sur le cas Khalifa Sall et Cie le moment venu. C’est la déclaration de son Secrétaire Ousmane Tanor Dieng qui présidait une réunion départementale des socialistes.

Selon lui, rien de sa démarche ne laisse supposer un quelconque désir d’anéantir Khalifa Sall. Mais en attendant la décision du Parti, il affirme faire fi des attaques contre sa personne.

«Il s’agit une fois de plus d’une instance qui se réunissait. On a voulu interrompre la réunion parce qu’on savait que les décisions n’arrangeaient pas ceux qui les ont interrompu », a-t-il déclaré.

S’agissant des accusations de vouloir écraser les ambitions de Khalifa Sall, le chef de file des socialistes les qualifient de ridicule.

«C’est vraiment le genre d’argument qui n’a aucun intérêt et que les gens traînent comme ça en disant qu’il s’agit d’anéantir un tel. Il s’agit de faire la lumière sur quelque chose qui s’est produit à la Maison du parti. Des gens sont venus en réunion, ils ont été agressés, certains ont été blessés, des armes ont été brandis, et il n’y a pas de responsables ? Ce ne sont pas des anges qui sont venus faire ça. Nous, on veut savoir ceux qui l’ont fait».

Quant à la décision du parti de porter l’affaire devant la justice, le président du HCCT fait savoir que c’est la souveraineté  du parti. Mais, les attaques verbales contre sa personne ne semblent pas peser sur lui d’autant plus qu’il martèle : «J’ai subi tellement d’actes et de comportements de ce genre que je suis aujourd’hui suffisamment carapacé pour  faire face à ça».

Quant aux sorties de certains dirigeants socialistes affirmant que le maire de Dakar allait être exclu de la formation socialiste, M. Dieng relativise : «C’est un avis, ce n’est pas une position du parti. Celle-ci est donnée par le parti. Les observations, les remarques faites par les uns et les autres engagent ceux qui les ont faits».

Réagissant sur  l’affaire qui vaut à Bamba Fall et quelques proches de Khalifa Sall une incarcération à la prison de Rebeuss, le Secrétaire général du Parti socialistes s’interroge: « C’est ridicule de dire que ce qui se passe au sein du Parti socialiste est un règlement de compte. C’est vraiment le genre d’argument qui n’a aucun intérêt. Ce dont il s’agit, dans le cadre de cette affaire, c’est de faire la lumière sur quelque chose qui s’est produit à la maison du Ps. Les gens sont venus en réunion, ils ont été agressés. Certains ont été blessés, des armes ont été brandies. Et il n’y a pas de responsable ? »

« Ce ne sont pas des anges qui sont venus faire ça. Nous voulons, à travers la plainte que nous avons déposée, savoir ceux qui se cachent derrière ces attaques. La justice est en train de faire son travail. Elle peut dire qu’elle n’a pas pu identifier celui qui l’a fait. En ce moment, il n’y aura pas de problème. Maintenant, si elle identifie les gens qui l’ont fait, qu’ils subissent les rigueurs de la loi. C’est cela qui est normal. Nous avons agi en âme et conscience », tranche Ousmane Tanor Dieng.

sur les déclarations de Khalifa Sall qui affirme que personne ne peut l’exclure, ne peut l’empecher de faire ses tournées politiques et que le PS aura un candidat socialiste, Tanor précise que « c’est vraiment ce tromper que de dire que personne ne peut m’exclure. si quelqu’un ne suit pas les directives du parti et que les camarades se réunissent pour l’exclure, il ne sera plus du parti ».

Senegal7.com

Partagez avec vos amis!!! Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *