Abdoulaye Bathily à son retour à Dakar : « tout le monde a dit que j’étais le meilleur candidat… »

Partagez avec vos amis!!! Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

Le professeur Abdoulaye Bathily, candidat malheureux à la présidence de l’Union africaine est rentré hier, à Dakar où il a été triomphalement accueilli par les militants et sympathisants de son parti. 

Interrogé, l’ex-secrétaire général de la ligue démocratique sénégalais a relativisé sa défaite face à son challenger, le tchadien Moussa Faki Mahamat qui a finalement été élu. « Dans une bataille comme une élection, il faut toujours un vainqueur et un vaincu. Même si je n’ai pas été élu, tout le monde a dit là bas que j’étais le meilleur candidat, même la presse internationale. Rien que cela est une victoire pour moi. Je suis très content, je trouve mon parti« , a-t-il déclaré réconforté par la mobilisation de ses militants et autres sympathisants. Comme pour couper l’herbe sous le pieds de ceux qui pensent que l’Etat du Sénégal n’a pas joué le rôle qui devait être le sien, pour imposer son candidat, il déclare: « le Sénégal m’a soutenu totalement, je vais le dire honnêtement. D’autres pays m’ont aussi soutenu« . 

Revenant sur les raisons de sa candidature, il confie : « Si j’étais candidat à la présidence de l’Union africaine, ce n’étais pas pour ma propre personne. C’était pour mon pays et pour l’Afrique« . Avant d’ajouter:  » Quand j’ai quitté la tête de la LD, je suis allé au Mali où je devais représenter le secrétaire général des Nations-Unies qui m’a finalement détaché en Afrique centrale qui compte 16 pays. Pendant deux ans et demi, j’étais là bas au Congo démocratique, Congo Brazzaville, Ouganda, Tchad, Guinée équatoriale , etc. Mais quand j’ai vu la gravité de la situation de la crise qui sévit dans la région, je me suis rendu compte qu’il n’y a que l’unité africaine qui peut régler tout cela« . 

Aussi, selon le représentant du secrétaire général de l’Onu en Afrique centrale, « tant que nous ne sommes pas unis nous n’irons nulle part« . « C’est pourquoi j’ai pris conscience de la nécessité de présenter ma candidature. Je travaillais déjà avec l’Union africaine en tant que représentant spécial des Nations-Unies pour toute l’Afrique centrale« soutient-il. 

Source; EnQuete / leral net

Partagez avec vos amis!!! Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *